Rapatriement sanitaire : le guide pour tout comprendre

Location de jets privés
depuis 1991

8500
appareils disponibles

35 000
vols assurés

100 000+
passagers

4,9/5
satisfaction client

100%
Compensation carbone

Vous résidez à l’étranger, le temps d’un voyage, ou vous y vivez en tant qu’expatrié ? Vous habitez en  France mais vous êtes en vacances à l’autre bout de votre domicile ? Avez-vous pensé à souscrire à une assurance assistance rapatriement en cas de maladies ou accidents graves ? Savez-vous quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier d’un rapatriement sanitaire ? Comment se passe un rapatriement sanitaire du au Covid-19 ? Si vous n’avez aucune ressource, comment obtenir une aide pour être rapatrié ? Voici le guide pour tout savoir sur le rapatriement sanitaire.

 

edelweiss avion
Crédit photo : Flickr

 

Qu’est-ce que le rapatriement sanitaire ou RAPASAN ?

 

Il s’agit d’un transport de personnes souffrant de problèmes de santé, vers son pays ou sa ville d’origine en retour anticipé. Ce mode de transport est effectué afin de proposer des soins de meilleure qualité ou un meilleur suivi au lieu de domiciliation du patient. 

Il existe plusieurs types de rapatriement sanitaire : le rapatriement sanitaire non médicalisé et le rapatriement sanitaire médicalisé. Différents modes de transport existent : ambulance, train ou avion. En général, de l’étranger, l’avion pour un rapatriement sanitaire est préconisé car plus rapide. C’est beaucoup le cas lors d’un cas Covid, lorsque la personne malade doit effectuer un rapatriement sanitaire vers son pays d’origine par exemple. 

 

Covid-19 : rapatriement dans un avion sanitaire

 

Avec la crise sanitaire due au virus du Covid-19, les rapatriements sanitaires sont aussi effectués grâce à des vols privés pour des malades du Covid. La demande reste toujours forte à ce jour, nous vous donnons quelques informations à savoir pour un rapatriement sanitaire en jet privé pour les malades du Covid-19.

 

Rapatriement en avion sanitaire pour un cas Covid avec symptômes

Vous êtes positif au Covid, vous présentez des symptômes et devez nécessiter d’un rapatriement sanitaire ? Vous pouvez alors faire une demande pour affréter un avion sanitaire. Vous serez alors transporté dans les meilleurs conditions. L’avion sanitaire dispose d’un équipement médical de soins intensifs complet. Accompagné par un médecin, la personne étant un cas Covid sera transportée sur un brancard pourvu d’un système d’isolation. Installé comme dans une bulle hermétique, ce système d’isolation permet au virus de ne pas s’échapper et donc de ne pas favoriser la transmission ou la contamination au personnel accompagnant. Ce système est aussi doté d’une ventilation permettant au patient Covid de recevoir de l’air frais durant toute la durée du vol de rapatriement sanitaire.

 

Rapatriement en avion sanitaire pour un cas Covid sans symptôme

Quand certains malades déclarent des symptômes dûs au coronavirus, d’autres patients testés positifs au Covid ne présentent aucun symptôme. Cependant ils peuvent bénéficier d’un vol en avion sanitaire pour rejoindre leur pays d’origine en cas de nécessité. Il est possible que la personne malade du Covid 19 même sans symptôme nécessite un accompagnement par un médecin et soit transporté au sein du dispositif d’isolement.

Cependant sachez que les personnes asymptomatiques au Covid peuvent voyager autrement. En effet, à bord du jet privé ou de l’avion sanitaire affrété pour la circonstance, il est possible pour le patient de voyager « normalement », sans le dispositif d’isolement ni de médecin. Il doit cependant respecter strictement les gestes barrières, et lors du vol, il devra être isolé pour ne croiser personne. Le patient Covid bénéficiera d’un rapatriement en avion sanitaire, certes isolé, mais dans des conditions plus confortables. Enfin, une fois le vol terminé, le jet privé sera entièrement nettoyé et aseptisé.

 

Quelles différences entre le rapatriement sanitaire non médicalisé et le rapatriement sanitaire médicalisé ?

 

Différents programmes de rapatriement sont envisageables en fonction de l’état physique du patient.

 

  • Le rapatriement sanitaire non-médicalisé

 

Ce cas de rapatriement concerne les types d’incidents tels qu’un bras cassé par exemple obligeant la personne à regagner son pays ou sa ville d’origine pour recevoir un traitement adéquat via différents moyens de transports comme l’avion. Il n’implique pas de personnel soignant accompagnant le patient. Un véhicule sanitaire peut être mis à disposition pour le transfert du patient lors des trajets à et de l’aéroport, si celui-ci est rapatrié par avion. Sur les vols longue-durée, les classes Business peuvent être proposées. 

 

  • Le rapatriement sanitaire médicalisé

 

À la différence du précédent, ce rapatriement nécessitera la présence d’un membre du corps médical tout au long du trajet ramenant le patient dans son pays ou sa ville d’origine. Ce type de rapatriement est nécessaire en cas de maladie ou pathologie grave, comme un AVC par exemple, mettant en péril la vie du patient, mais aussi pour un malade Covid par exemple. Le médecin ou infirmier accompagnant veillera à la sécurité du malade pendant le trajet, surveillera son état physique, ses constantes médicales et appliquera les traitements adéquats en cas de besoin. 

 

Qu’est-ce que l’évacuation sanitaire ou EVASAN ?

 

L’évacuation sanitaire est réservée aux cas les plus graves de pathologies ou risques de santé particulièrement lourds qui nécessitent d’être rapatrié d’urgence. Dans ce cas là, les soins médicaux ne pouvant être réalisés dans le pays d’accueil, un avion médicalisé est affrété pour envoyer le patient dans l’hôpital adéquat le plus proche ou le cas échéant, dans un pays voisin. Une équipe médicalisée se charge du patient pendant tout le temps de l’évacuation.

 

Quelles sont les conditions pour obtenir un rapatriement sanitaire ?

 

Le rapatriement sanitaire est soumis à : 

  • la condition médicale du patient.
  • la disponibilité ou non d’infrastructures médicales locales avec des capacités pour dispenser des soins appropriés.

Ces deux conditions générales permettent de déterminer si une personne doit être rapatriée.

C’est l’équipe médicale se trouvant sur place et en général le service d’assistance-rapatriement auquel le patient a souscrit qui décident ensemble si un vol médicalisé est réalisable, nécessaire ou obligatoire. 

 

matériel médical
Crédit photo : Pixabay

 

À qui revient la charge des frais du rapatriement sanitaire ? 

 

La prise en charge du rapatriement sanitaire en France peut être organisée de différentes façons : 

 

  • Assurance-rapatriement

Avant un voyage, il est possible de souscrire à un contrat d’assurance-rapatriement via une compagnie d’assurance. Grâce à celui-ci, en cas de problème de santé grave (accidents, maladies, blessures etc), le patient est alors pris en charge et rapatrié à son domicile ou dans un des hôpitaux adapté à son état de santé. Il est recommandé avant le départ de se renseigner sur l’état sanitaire du pays de destination et de vérifier le coût des frais médicaux à l’étranger, qui, dans certains endroits de la planète, peuvent être particulièrement élevés (ex. Canada, Etats-Unis, Japon). Une souscription peut donc faciliter le rapatriement.

L’assurance-rapatriement sert-elle si l’individu décède à l’étranger des suites d’un accident ? Oui, en général, le contrat prévoit des prestations particulières comme la mise en cercueil et le rapatriement du corps. 

 

  • Rapatriement assuré par le Ministère des Affaires étrangères

Dans les cas d’extrêmes urgences et pour les patients qui n’ont aucune ressource, une aide financière pour bénéficier d’un rapatriement sanitaire de l’étranger peut être octroyée par le Ministère des Affaires étrangères. En effet, en fonction de la demande et aussi des crédits disponibles, l’Etat peut prendre à sa charge le rapatriement sanitaire d’un ressortissant français à titre “gracieux”. Il y a donc un aller-retour du dossier médical du patient entre le Consulat et le médecin local pour déterminer la nécessité ou non d’un rapatriement.

 

  • Remboursement via la carte Visa

Lorsqu’un voyage a été réglé avec une carte Visa, le rapatriement sanitaire est automatiquement pris en compte. Sont couverts différents membres de la famille : le titulaire de la carte, son conjoint ou concubin, ses enfants et petits-enfants de moins de 25 ans. Se renseigner sur le contrat signé à la banque lors de l’obtention de la carte Visa pour connaître les garanties d’assistance ainsi que le plafond jusqu’auquel le patient peut être remboursé.

 

  • Remboursement via la Sécurité Sociale ou mutuelle

-A l’étranger : en fonction du pays d’origine où se trouve le patient, la Sécurité Sociale peut intervenir pour prendre à sa charge une partie des frais engagés lors du rapatriement. Le cas échéant, la mutuelle du patient peut prendre le relai. Se renseigner auprès des organismes directement avant de partir en voyage est recommandé.

En France : le remboursement d’un transport médicalisé en France peut se faire à la hauteur de 65 % du montant global. Les cas de prises en charge à 100 % peuvent être les femmes enceintes de plus de 6 mois, les nouveau-nés qui nécessitent une hospitalisation, les patients atteints d’une maladie chronique, les victimes d’accidents du travail ou certains pensionnés. Il existe différents modes de transport sanitaire mais le remboursement des frais s’établit sur la base du moyen de transport le moins cher. Exemple : si vous prenez l’avion, la Sécurité Sociale vous couvrira à hauteur de 65 % du prix d’un billet en classe économique.

 

Attention, si le rapatrié ne rentre dans aucun des cas évoqués ci-dessus, alors c’est à lui de prendre en charge les frais de transport, de rapatriement. S’il est accompagné, c’est aussi à lui d’assurer le rapatriement des membres de sa famille. 

 

Il est donc recommandé de se renseigner sur les compagnies d’assurance-rapatriement avant de partir en séjour à l’étranger. Le but étant d’éviter le paiement de votre poche de frais d’hospitalisation ou médicaux en cas de problème. C’est une garantie d’assistance qu’il est regrettable de ne pas envisager dès le départ. 

 

En cas de non-nécessité de rapatriement, l’assurance peut financer plusieurs services :

  • Envoi de médicaments si indisponibles sur place.
  • Pour les proches de l’assuré, un billet aller-retour.
  • La prise en charge des frais médicaux et d’hospitalisation sur place.

 

intubation covid
Crédit photo : Pixabay

 

Un rapatriement sanitaire par avion à quel prix ?

 

Le rapatriement sanitaire est un protocole médical relativement cher. En effet, l’urgence liée à la santé du patient implique de trouver sur une courte durée des billets d’avion en classe affaires ou première classe. Malheureusement, ces derniers sont généralement à des prix élevés. On doit y ajouter le prix de l’accompagnateur médical s’il est nécessaire ainsi que celui de l’appareillage adéquat. Si un avion sanitaire doit être spécialement affrété, les coûts engagés augmentent encore.

  • Exemples de prix :

-Le rapatriement sanitaire médicalisé avec avion ambulance : 40 000 euros. 

-Rapatriement d’un cas COVID en avion médicalisé : 15 000 – 20 000 euros.

-Le Rapatriement d’un corps : 1 000 – 5 000 euros. 

 

Le rapatriement sanitaire gratuit existe-t-il ?

 

Un rapatriement sanitaire n’est jamais gratuit. Néanmoins, les frais engagés -ou une partie- peuvent être pris en charge par l’assurance-rapatriement. Mais aussi le Ministère des Affaires étrangères en cas de voyage à l’étranger, la Sécurité Sociale ou la mutuelle du rapatrié. 

 

Comment se passe un rapatriement sanitaire avec AEROAFFAIRES ?

 

  • Service 24 heures sur 24 : les experts aériens d’AEROAFFAIRES sont disponibles 24h/24 et 7 j/7 pour répondre aux demandes d’affrètement ou aux questions du futur rapatrié.  Ils assurent également un suivi jusqu’à l’arrivée du patient chez lui ou à l’hôpital.
  • Évaluation : les médecins réquisitionnés pour un vol médicalisé évaluent l’état du patient et décident si le vol est réalisable, nécessaire ou obligatoire. 
  • Transfert de « lit à lit » : pour assurer au rapatrié un voyage en douceur, AEROAFFAIRES prépare son transfert de l’aéroport à l’hôpital en ambulance pour un transfert rapide de « lit à lit » avec une équipe médicale hautement qualifiée.
  • Pressurisation spéciale : une modification de la pression atmosphérique peut engendrer d’importantes complications pour certains malades. Nous équipons nos avions d’une technologie particulière  afin de modifier la pression en vol et assurer un transfert sécurisé. 
  • Un accompagnement administratif et une traduction complète des documents importants : le réseau de partenaires AEROAFFAIRES donne accès à un interprète assermenté qui accompagnera le patient tout au long de son vol à l’étranger. De plus, les experts d’AEROAFFAIRES accompagnent et conseillent le patient pour l’entrée dans un pays et la mise en place d’un service médical spécifique. 

 

Pour obtenir un devis, nos experts aériens sont à votre écoute 24H/24 et 7j/7. Contactez-nous à tout moment au +33 1 44 09 91 82.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez lire les articles sur le rapatriement en France, le rapatriement Maroc France , le rapatriement d’un corps au Maroc, le rapatriement entre la France et l’Algérie, le rapatriement d’un corps en Algérie ou encore le guide du rapatriement en Tunisie. Lisez aussi le rapatriement sanitaire de la Thaïlande vers la France.