Rapatriement sanitaire : le guide pour tout comprendre

Location de jets privés
depuis 1991

8500
appareils disponibles

35 000
vols assurés

100 000+
passagers

4,9/5
satisfaction client

100%
Compensation carbone

Vous résidez à l’étranger, le temps d’un voyage, ou vous y vivez en tant qu’expatrié ? Vous habitez en  France mais vous êtes en vacances à l’autre bout de votre domicile ? Avez-vous pensé à souscrire à une assurance assistance rapatriement en cas de maladies ou accidents graves ? Savez-vous quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier d’un rapatriement sanitaire ? Si vous n’avez aucune ressource, comment obtenir une aide pour être rapatrié ? Voici le guide pour tout savoir sur le rapatriement sanitaire.

 

Rapatriement

 

Qu’est-ce que le rapatriement sanitaire ou RAPASAN ?

 

Il s’agit d’un transport de personnes souffrant de problèmes de santé, vers son pays ou sa ville d’origine en retour anticipé. Ce mode de transport est effectué afin de proposer des soins de meilleure qualité ou un meilleur suivi au lieu de domiciliation du patient. 

Il existe plusieurs types de rapatriement sanitaire : le rapatriement sanitaire non médicalisé et le rapatriement sanitaire médicalisé. Différents modes de transport existent : ambulance, train ou avion. En général, de l’étranger, l’avion pour un rapatriement sanitaire est préconisé car plus rapide.

 

Quelles différences entre le rapatriement sanitaire non médicalisé et le rapatriement sanitaire médicalisé ?

 

Différents programmes de rapatriement sont envisageables en fonction de l’état physique du patient.

 

  • Le rapatriement sanitaire non-médicalisé

 

Ce cas de rapatriement concerne les types d’incidents tels qu’un bras cassé par exemple obligeant la personne à regagner son pays ou sa ville d’origine pour recevoir un traitement adéquat via différents moyens de transports comme l’avion. Il n’implique pas de personnel soignant accompagnant le patient. Un véhicule sanitaire peut être mis à disposition pour le transfert du patient lors des trajets à et de l’aéroport, si celui-ci est rapatrié par avion. Sur les vols longue-durée, les classes Business peuvent être proposées. 

 

  • Le rapatriement sanitaire médicalisé

 

À la différence du précédent, ce rapatriement nécessitera la présence d’un membre du corps médical tout au long du trajet ramenant le patient dans son pays ou sa ville d’origine. Ce type de rapatriement est nécessaire en cas de maladie ou pathologie grave, comme un AVC par exemple, mettant en péril la vie du patient. Le médecin ou infirmier accompagnant veillera à la sécurité du malade pendant le trajet, surveillera son état physique, ses constantes médicales et appliquera les traitements adéquats en cas de besoin. 

 

Qu’est-ce que l’évacuation sanitaire ou EVASAN ?

 

L’évacuation sanitaire est réservée aux cas les plus graves de pathologies ou risques de santé particulièrement lourds qui nécessitent d’être rapatrié d’urgence. Dans ce cas là, les soins médicaux ne pouvant être réalisés dans le pays d’accueil, un avion médicalisé est affrété pour envoyer le patient dans l’hôpital adéquat le plus proche ou le cas échéant, dans un pays voisin. Une équipe médicalisée se charge du patient pendant tout le temps de l’évacuation.

 

Quelles sont les conditions pour obtenir un rapatriement sanitaire ?

 

Le rapatriement sanitaire est soumis à : 

  • la condition médicale du patient.
  • la disponibilité ou non d’infrastructures médicales locales avec des capacités pour dispenser des soins appropriés.

Ces deux conditions générales permettent de déterminer si une personne doit être rapatriée.

C’est l’équipe médicale se trouvant sur place et en général le service d’assistance-rapatriement auquel le patient a souscrit qui décident ensemble si un vol médicalisé est réalisable, nécessaire ou obligatoire. 

 

Matériel médical

 

À qui revient la charge des frais du rapatriement sanitaire ? 

 

La prise en charge du rapatriement sanitaire en France peut être organisée de différentes façons : 

 

  • assurance-rapatriement

Avant un voyage, il est possible de souscrire à un contrat d’assurance-rapatriement via une compagnie d’assurance. Grâce à celui-ci, en cas de problème de santé grave (accidents, maladies, blessures etc), le patient est alors pris en charge et rapatrié à son domicile ou dans un des hôpitaux adapté à son état de santé. Il est recommandé avant le départ de se renseigner sur l’état sanitaire du pays de destination et de vérifier le coût des frais médicaux à l’étranger, qui, dans certains endroits de la planète, peuvent être particulièrement élevés (ex. Canada, Etats-Unis, Japon). Une souscription peut donc faciliter le rapatriement.

L’assurance-rapatriement sert-elle si l’individu décède à l’étranger des suites d’un accident ? Oui, en général, le contrat prévoit des prestations particulières comme la mise en cercueil et le rapatriement du corps. 

 

  • rapatriement assuré par le Ministère des Affaires étrangères

Dans les cas d’extrêmes urgences et pour les patients qui n’ont aucune ressource, une aide financière pour bénéficier d’un rapatriement sanitaire de l’étranger peut être octroyée par le Ministère des Affaires étrangères. En effet, en fonction de la demande et aussi des crédits disponibles, l’Etat peut prendre à sa charge le rapatriement sanitaire d’un ressortissant français à titre “gracieux”. Il y a donc un aller-retour du dossier médical du patient entre le Consulat et le médecin local pour déterminer la nécessité ou non d’un rapatriement.

 

  • remboursement via la carte Visa

Lorsqu’un voyage a été réglé avec une carte Visa, le rapatriement sanitaire est automatiquement pris en compte. Sont couverts différents membres de la famille : le titulaire de la carte, son conjoint ou concubin, ses enfants et petits-enfants de moins de 25 ans. Se renseigner sur le contrat signé à la banque lors de l’obtention de la carte Visa pour connaître les garanties d’assistance ainsi que le plafond jusqu’auquel le patient peut être remboursé.

 

  • remboursement via la Sécurité Sociale ou mutuelle

-A l’étranger : en fonction du pays d’origine où se trouve le patient, la Sécurité Sociale peut intervenir pour prendre à sa charge une partie des frais engagés lors du rapatriement. Le cas échéant, la mutuelle du patient peut prendre le relai. Se renseigner auprès des organismes directement avant de partir en voyage est recommandé.

En France : le remboursement d’un transport médicalisé en France peut se faire à la hauteur de 65 % du montant global. Les cas de prises en charge à 100 % peuvent être les femmes enceintes de plus de 6 mois, les nouveau-nés qui nécessitent une hospitalisation, les patients atteints d’une maladie chronique, les victimes d’accidents du travail ou certains pensionnés. Il existe différents modes de transport sanitaire mais le remboursement des frais s’établit sur la base du moyen de transport le moins cher. Exemple : si vous prenez l’avion, la Sécurité Sociale vous couvrira à hauteur de 65 % du prix d’un billet en classe économique.

 

Attention, si le rapatrié ne rentre dans aucun des cas évoqués ci-dessus, alors c’est à lui de prendre en charge les frais de transport, de rapatriement. S’il est accompagné, c’est aussi à lui d’assurer le rapatriement des membres de sa famille. 

 

Il est donc recommandé de se renseigner sur les compagnies d’assurance-rapatriement avant de partir en séjour à l’étranger afin d’éviter le paiement de votre poche de frais d’hospitalisation ou médicaux en cas de problème. C’est une garantie d’assistance qu’il est regrettable de ne pas envisager dès le départ. 

 

En cas de non-nécessité de rapatriement, l’assurance peut financer plusieurs services :

  • Envoi de médicaments si indisponibles sur place.
  • Pour les proches de l’assuré, un billet aller-retour.
  • La prise en charge des frais médicaux et d’hospitalisation sur place.

 

Malade

 

Un rapatriement sanitaire par avion à quel prix ?

 

Le rapatriement sanitaire est un protocole médical relativement cher. En effet, l’urgence liée à la santé du patient implique de trouver sur une courte durée des billets d’avion en classe affaires ou première classe qui sont généralement à des prix élevés. On doit y ajouter le prix de l’accompagnateur médical s’il est nécessaire ainsi que celui de l’appareillage adéquat. Si un avion sanitaire doit être spécialement affrété, les coûts engagés augmentent encore.

  • Exemples de prix :

-Rapatriement sanitaire médicalisé avec avion ambulance : 40 000 euros. 

-Rapatriement d’un cas COVID en avion médicalisé : 15 000 – 20 000 euros.

Rapatriement d’un corps : 1 000 – 5 000 euros. 

 

Le rapatriement sanitaire gratuit existe-t-il ?

 

Un rapatriement sanitaire n’est jamais gratuit. Néanmoins, les frais engagés -ou une partie- peuvent être pris en charge par l’assurance-rapatriement, le Ministère des Affaires étrangères en cas de voyage à l’étranger, la Sécurité Sociale ou la mutuelle du rapatrié. 

 

Comment se passe un rapatriement sanitaire avec AEROAFFAIRES ?

 

  • Service 24 heures sur 24 : les experts aériens d’AEROAFFAIRES sont disponibles 24h/24 et 7 j/7 pour répondre aux demandes d’affrètement ou aux questions du futur rapatrié.  Ils assurent également un suivi jusqu’à l’arrivée du patient chez lui ou à l’hôpital.
  • Évaluation : les médecins réquisitionnés pour un vol médicalisé évaluent l’état du patient et décident si le vol est réalisable, nécessaire ou obligatoire. 
  • Transfert de « lit à lit » : pour assurer au rapatrié un voyage en douceur, AEROAFFAIRES prépare son transfert de l’aéroport à l’hôpital en ambulance pour un transfert rapide de « lit à lit » avec une équipe médicale hautement qualifiée.
  • Pressurisation spéciale : une modification de la pression atmosphérique peut engendrer d’importantes complications pour certains malades. Nous équipons nos avions d’une technologie particulière  afin de modifier la pression en vol et assurer un transfert sécurisé. 
  • Un accompagnement administratif et une traduction complète des documents importants : le réseau de partenaires AEROAFFAIRES donne accès à un interprète assermenté qui accompagnera le patient tout au long de son vol à l’étranger. De plus, les experts d’AEROAFFAIRES accompagnent et conseillent le patient pour l’entrée dans un pays et la mise en place d’un service médical spécifique. 

 

Pour obtenir un devis, nos experts aériens sont à votre écoute 24H/24 et 7j/7. Contactez-nous à tout moment au +33 1 44 09 91 82.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez lire les articles sur le rapatriement en France, le rapatriement Maroc France , le rapatriement d’un corps au Maroc, le rapatriement entre la France et l’Algérie, le rapatriement d’un corps en Algérie ou encore le guide du rapatriement en Tunisie. Lisez aussi le rapatriement sanitaire de la Thaïlande vers la France.

  • Rapatriement sanitaire : qu'est-ce que c'est ?

    Le rapatriement sanitaire est le fait de transporter une personne souffrante ou en urgence vitale vers son pays d’origine. Affréter un avion de rapatriement sanitaire est une solution envisageable dans le cas où la personne malade ou blessée ne peut pas recevoir les soins nécessaires sur place. Cela peut être par exemple la conséquence d’un manque d’infrastructures adéquates sur place. En fonction des cas, un patient peut aussi être transporté en urgence si son pronostic vital est engagé. Enfin, il peut aussi s’agir du rapatriement d’un corps en cas de décès à l’étranger.

    Il existe deux types de rapatriement sanitaire : le rapatriement sanitaire non médicalisé et le rapatriement sanitaire médicalisé. Les moyens de transport mis à disposition ne sont pas les mêmes en fonction de la situation.

    Le rapatriement sanitaire non médicalisé peut se faire sur un vol régulier, parfois en classe affaires sur les vols longue-durée. Il s’agit de petits accidents ou imprévus qui n’impliquent pas la mobilisation de soignants pour accompagner le rapatrié. Un véhicule sanitaire léger peut être mis à la disposition du blessé pour les trajets de transferts.

    Le rapatriement sanitaire médicalisé est utilisé en cas de pathologies ou d’accidents graves. Il nécessite la présence de personnel médical, infirmier ou médecin. Ceux-ci surveillent l’état du patient et l’évolution de sa pathologie durant tout le trajet.

  • Comment faire une demande de rapatriement sanitaire ?

    Les conditions d’un rapatriement sanitaire diffèrent selon le contexte de la demande. Vous pouvez faire une demande directement à une compagnie aérienne ou auprès d’un courtier aérien en fonction de l’urgence médicale du patient et du contexte sanitaire sur place. Ces professionnels vous fourniront un programme de rapatriement complet avant le voyage.

    Rapatrier quelqu’un en urgence a un coût très élevé. L’entreprise d’un rapatriement sanitaire est une solution qui doit être justifiée. Pour cela, les décisions de deux types de spécialistes entrent en jeu : l’équipe médicale et le service d’assistance-rapatriement auquel le patient a souscrit auprès de sa compagnie d’assurance. Le plus souvent, la personne souffrante est transportée vers des établissements hospitaliers proches du pays de résidence ou dans un autre pays qui dispose des infrastructures nécessaires. Une personne résidant dans un pays qui dispose de structures médicales optimales n’aura que peu de chances de voir sa demande aboutir.

  • Combien coûte un rapatriement sanitaire ?

    Un rapatriement sanitaire, à quel prix ? Les frais de rapatriement sanitaire sont très élevés. Ils dépendent de plusieurs critères : le pays accueillant le malade transporté, le moyen de transport alloué au rapatriement sanitaire et les dépenses de santé liées au niveau de médicalisation.

    Dans les cas les moins graves, il ne peut s’agir que de payer le prix du billet d’avion sur une ligne commerciale. Si c’est une urgence qui nécessite l’affrètement d’un avion de rapatriement sanitaire et la mobilisation d’une équipe soignante, les prix augmentent fortement.

    Organiser un rapatriement sanitaire gratuit est impossible. Cependant, on peut bénéficier d’une aide financière, selon les cas, par :
    une assurance voyage rapatriement souscrite auprès d’une compagnie d’assurance
    la couverture santé de la mutuelle de la personne à rapatrier.

  • Comment faire un rapatriement sanitaire sans assurance ?

    Les frais réels d’un rapatriement sont très élevés. S’il ne bénéficie pas d’une assurance, le patient paye l’intégralité des opérations de son rapatriement sanitaire.

    À ces frais, s’ajoutent ceux des démarches administratives à effectuer, à la charge du patient. Il faut également compter le rapatriement de ses affaires personnelles et les frais liés aux soins reçus avant le rapatriement. D’éventuels frais de recherches peuvent se rajouter au montant total, en cas d’accident.

    La prise en charge d’un rapatriement sanitaire en France peut dans certains cas extrêmes relever :
    du Ministère des Affaires Étrangères, mais cela reste rare et la demande doit être faite auprès du Consulat
    de l’assurance-maladie : en cas de rapatriement sanitaire, la sécurité sociale peut intervenir, après une avance personnelle des sommes à engager

    Enfin, dans le cadre d’un rapatriement en France lors d’un voyage de loisirs, de nombreux frais annexes s’ajoutent. Il faut par exemple penser aux frais pour rapatrier éventuellement les membres de votre famille avant la fin de la durée de votre séjour. Au prix du transport s’ajoutent les frais d’hébergement proches des établissements hospitaliers accueillant le malade, voire d’une solution de garde pour des mineurs dont le parent serait la personne rapatriée. Enfin, il ne faut pas oublier que des billets pris dans l’urgence seront forcément facturés au prix fort. Souscrire une assurance avant le départ est donc une option non négligeable avant tout départ.