Pass sanitaire & voyage en jet privé : le guide pour tout comprendre

Location de jets privés
depuis 1991

8500
appareils disponibles

35 000
vols assurés

100 000+
passagers

4,9/5
satisfaction client

100%
Compensation carbone

Depuis mai 2021, les frontières s’ouvrent progressivement. La situation épidémique se stabilise dans plusieurs pays, avec les mesures prises par les gouvernements, mais également grâce à l’arrivée de la vaccination. Dès mars 2020, les confinements, déconfinements et la fermeture des frontières avaient complexifié les voyages touristiques et les déplacements vers les résidences secondaires. Seuls des voyages d’affaires ou les motifs impérieux faisaient office de dérogation pour sortir du territoire. La crise sanitaire a fortement marqué le secteur de l’aviation commerciale et d’affaires (cette dernière a tout de même vu ses missions d’évacuation sanitaire fortement s’augmenter). L’espoir d’un retour aux voyages est maintenant possible avec le pass sanitaire comme en témoigne la hausse des réservations de jets privés depuis un mois. “Test PCR”, “vaccination” mais encore “contamination récente” sont des termes souvent mentionnés dans le cadre de l’élaboration d’un pass. Or, ces nombreuses informations constituent parfois des zones d’ombre pour les voyageurs.

Qu’est-ce qui constitue le pass sanitaire ?

pass sanitaire

 

  • Le pass sanitaire, comment l’obtenir pour partir en jet privé cet été ?

Tout d’abord, il faut distinguer deux pass sanitaires : l’un, mis en place à l’échelle nationale, en France, et le second, réalisé avec l’Union Européenne, en vigueur dès le 1er juillet prochain.

Concrètement, pour traverser les frontières et pouvoir voyager, toute personne propriétaire d’un pass sanitaire n’aura qu’à le présenter sous version numérique, directement sur l’application TousAntiCovid mais également sous format papier.

Quelles conditions pour l’obtention d’un pass sanitaire ? 

  • L’attestation de vaccination : elle est obtenue lorsqu’un individu a reçu sa dernière dose de vaccin et qu’il a attendu le temps d’incubation nécessaire après cette dernière. En effet, si une personne a la preuve qu’elle a déjà été positive récemment au COVID-19, une seule dose suffit. Autrement, chaque personne doit recevoir deux doses. Par ailleurs, en fonction du vaccin injecté, le temps d’incubation après la dernière dose varie. Il faut parfois patienter entre deux à quatre semaines avant d’être considéré comme totalement vacciné. Enfin, il faut prendre en compte l’attente entre la première et la deuxième injection qui est d’environ un mois. Deux à trois mois sont donc nécessaires avant d’être totalement vacciné.

 

  • La preuve d’un test RT-PCR ou antigénique négatif : ce test doit dater de moins de 48 heures pour pouvoir se rendre à un événement ou de 72 heures pour un contrôle sanitaire aux frontières. Par exemple, pour un voyage d’une semaine à l’étranger, il faut donc réaliser un premier test PCR à l’entrée du pays de destination et un second à la sortie. Attention, les tests PCR sont payants à l’étranger.

 

  • Un test RT-PCR ou antigénique positif prouvant la guérison du COVID-19, datant de 15 jours à 6 mois. En effet, après une contamination, des anticorps sont encore présents permettant une immunité temporaire à la personne positive au test.

 

Pour finir, l’ensemble des pays ont été classés selon la propagation du virus sur leur territoire, à l’aide de trois couleurs : vert, orange et rouge.

  • Zone verte : faible risque d’infection.
  • Zone orange : zone à risque modérément accru.
  • Zone rouge : zone à haut risque d’infection.

Les conditions d’entrée et de sortie d’un pays varient donc en fonction des zones.

 

  • Quelles destinations privilégiées avec le pass sanitaire face à l’explosion des demandes ?

Malgré le pass, chaque pays est libre d’imposer ses conditions. Il est donc primordial de se renseigner régulièrement sur la destination à choisir.

Pour se rendre en Corse :

  • Test PCR négatif de moins de 72 heures

OU un test antagonique de moins de 48 heures

OU la preuve d’une vaccination complète

  • Attestation sur l’honneur de n’avoir aucun symptôme

Aucun test n’est demandé pour se rendre sur le continent depuis la Corse.

 

Pour découvrir l’Italie

  • Test PCR négatif ou antigénique de moins de 48 heures, même pour les personnes vaccinées ou déjà guéries du COVID-19.

Si une personne n’a pas de test PCR lors de son voyage, elle devra effectuer une quarantaine de 10 jours

Voyageurs exemptés de test :

  • Voyage de moins de 120 heures pour des raisons professionnelles, de santé ou d’urgence absolue.
  • Passagers se rendant à San Marino ou au Vatican
  • Transit, par des déplacements privés, pour une durée inférieure à 36 heures
  • Travailleurs frontaliers
  • Employés des entreprises et institutions disposant d’un siège social principal ou secondaire en Italie pour des déplacements en dehors du pays pour raisons professionnelles de moins de 120 heures
  • Les membres de l’Union Européenne, d’une organisation internationale ou durant une mission diplomatique
  • Les militaires et les forces de l’ordre
  • Élèves et étudiants suivant leur scolarité dans un autre pays que leur état  de résidence, habitation ou de séjour, dans lequel ils reviennent tous les jours ou une fois par semaine minimum.
  • Équipage des moyens de transport
  • Les enfants de moins de deux ans.
  • Compléter un formulaire (EU PLF)
  • Signaler sa présence aux autorités sanitaires régionales lors de l’arrivée

 

Pour le Portugal :

  • Test négatif de moins de 72 heures (sauf les enfants de moins de 2 ans)

OU un test antigénique (TAAN, TRAg), datant de moins de 24 heures et réalisé par un laboratoire (pour toutes les personnes de plus de 2 ans)

 

Pour aller en Espagne :

OU un certificat de vaccination complet

OU un certificat de rétablissement du COVID-19 (dans une limite de 180 jours après le 1er test positif)

Voyageurs exemptés de test :

  • Les enfants âgés de moins de 6 ans
  • les voyageurs en correspondance aérienne
  • les équipes des moyens de transports internationaux pour raison professionnelle ainsi que les professionnels du transport routier
  • Les frontaliers dans une limite de 30 km autour de leur lieu d’habitation

 

Pour voyager en Grèce :

  • Test PCR négatif de moins de 72 heures dès 6 ans

OU un certificat de vaccination complète

OU un certificat face à la guérison au COVID-19 compris entre 2 et 9 neuf mois après la contamination

Il est possible que les autorités locales réalisent des tests aléatoires à l’entrée du territoire. En cas de positivité, une quarantaine de 10 jours (ou 7 jours pour les personnes vaccinées) doit être réalisée.

 

Pour se déplacer en Suisse :

  • Test PCR négatif de moins de 72 heures dès 16 ans

OU une preuve de vaccination complète

OU un certificat d’immunité post-infection

Exception pour les passagers arrivant de Mulhouse et de Bâle depuis la France, s’ils sortent du côté français de la frontière.

  • Si vous venez d’une zone à risque, vous devez réaliser une quarantaine de dix jours à votre arrivée pour les personnes de plus de 16 ans.

De plus, il faut se déclarer dans les deux jours qui suivent auprès des autorités cantonales compétentes.

Voyages exemptés de quarantaine et de dépistage :

  • Les personnes guéries, pour une durée de 6 mois
  • Les personnes vaccinées, pour une durée de 6 mois, selon l’un des vaccins autorisé par la Suisse ou l’Agence européenne des médicaments.
  • Les enfants de moins de 16 ans

Ces exceptions ne sont pas octroyées aux personnes provenant d’un pays avec un fort risque d’infection ou d’une évolution importante dû à la mutation du COVID-19

  • Les personnes en transit pour moins de 24h

Pour bénéficier d’une exemption en avion, le passager ne doit pas avoir quitter l’aéroport

  • Les voyageurs doivent compléter un formulaire 

 

Pour tous les autres pays situés hors Europe, il faut se rapprocher des ambassades afin de savoir si le pays permet la venue de touristes et sous quelle condition.

 

En ce qui concerne les États-Unis :

Aller aux États-Unis depuis l’espace Schengen :

  • Test PCR négatif de moins de 72 heures

OU certificat d’immunité post-infection

  • Présentation d’un formulaire 
  • Présentation d’un visa ou de documents complémentaires si la personne ne peut pas présenter son passeport sous le format biométrique. 
  • Disposer d’une autorisation de voyage (ESTA). Ce document n’est pas obligatoire pour les personnes ayant un visa ou une exemption de visa.

Pour les exceptions, contacter : parisvisainquiry@state.gov

 

Se rendre dans l’espace Schengen depuis les États-Unis :

OU un test PCR ou antigénique (TAG) négatif de moins de 72 heures (l’âge minimal diffère selon le pays dans lequel on se rend)

  • Présentation d’un certificat de voyage international
  • Disposer de l’attestation de déplacement dérogatoire et justificatif de déplacement professionnel), non nécessaire si le passager est totalement vacciné.

Voyageurs exemptés :

  • Urgence professionnelle où il est impossible de réaliser un test par manque de temps.

 

Pour le Royaume-Uni :

Aller au Royaume-Uni depuis l’espace Schengen :

  • Test PCR ou antigénique (en respectant un seuil de spécificité de 97% et de sensibilité de 80%) de moins de 72 heures dès 11 ans pour l’Angleterre et l’Écosse
  • Présentation d’un document (Passager locator form), 48 heures avant leur départ

Les exceptions :

  • Fonctionnaires et contractant appelés à travailler sur des tâches essentielles de sécurité aux frontières du Royaume-Uni
  • Travailleurs du système du tunnel sous la Manche
  • Le personnel de la défense
  • Les forces en visite et les entrepreneurs du gouvernement
  • Les membres des missions diplomatiques et des postes consulaires au Royaume-Uni
  • Les représentants d’organisations internationales
  • Les représentants d’organisations internationales
  • Les représentants à une conférence internationale ou britannique de privilèges et d’immunités, ainsi que leur famille ou les personnes à leur charge
  • les représentant d’un pays ou territoire étrangers ou territoires britannique d’outre-mer
  • Les pays sont classés en trois couleurs selon la circulation du virus : 
  • rouge (forte présence du COVID-19)
  • ambre (modérée) 
  • verte (faible)

Lorsque le pays est considéré comme ambre, une quarantaine de 10 jours doit être réalisée et il faut effectuer une réservation.

Les passagers ayant voyagé ou transité d’un pays classé rouge, il y a moins de 10 jours, ne peuvent pas se rendre au Royaume-Uni sauf :

  • Ressortissants de l’EEE ayant un droit de résidence permanent au Royaume-Uni ou disposant d’un congé du programme d’établissement de l’UE (EUSS)
  • Ressortissants mineurs de l’UEE
  • les passagers résidant au Royaume-Uni
  • Les membres de l’équipage
  • Les passagers en transit à condition qu’ils ne quittent pas la zone internationale de transit
  • Personnel médical employé par le NHS
  • Passagers transportant des cellules ou du sang humain

10 jours à l’arrivée dans un hôtel de quarantaine géré approuvé par le gouvernement, à leurs propres frais, si le passager a voyagé ou transité par l’un des pays de la liste rouge au cours des 10 derniers jours.

 

Se rendre dans l’espace Schengen depuis le Royaume-Uni :

  • Test PCR ou antigénique de moins de 48 heures (l’âge minimal diffère selon le pays dans lequel on se rend)
  • Attestation déclarant que le passager n’a pas le COVID-19 (Sworn Statement)
  • Un motif impérieux peut être demandé pour certaines catégories de personnes 
  • Période d’isolement de 10 jours avec présentation d’un justificatif de domicile du lieu de leur quarantaine. Cette période est de 7 jours pour les personnes vaccinées.

 

Le Maroc a mis en place deux listes :

  • Liste A : membres de l’Union Européenne notamment et les marocains
  • Un test PCR négatif de moins de 48 heures pour toutes les personnes de plus de 11 ans

OU une vaccination totale de plus de quatre semaines, par l’un des vaccins reconnus par l’OMS.

  • Présentation du Public Health Passenger Form
  • Liste B : demander une autorisation au Maroc
  • Test PCR de moins de 48 heures
  • Isolement de 10 jours sur place

Quant à l’Algérie

  • Test PCR négatif de moins de 36 heures pour les voyageurs de plus de 10 ans
  • Une fois dans le pays, une quarantaine de 5 jours est imposée (aux frais du voyageur), pouvant être reconductible si le test PCR, au bout de cette durée, est positif.
  • Les départs depuis la France sont très réglementés, il faut donc avoir un motif valable proposé sur le formulaire à remplir :
  • Permis de résidence
  • Permis d’entrée
  • Visa
  • Laissez-Passer
  • Permis de travail

 

Avec la généralisation du pass sanitaire en Europe, l’envie de dépaysement a provoqué une forte hausse de la demande en jet privé pour cet été. Après une année difficile, il semblerait que les populations n’aient pas renoncé à leurs vacances !

 

Nos experts aériens sont à votre écoute 24H/24 et 7J/7 pour votre vol privé au +33 (0) 1 44 09 91 82. N’hésitez pas à vous rendre sur notre devis en ligne pour obtenir une estimation de prix de votre vol privé.