Le VoloDrone espère révolutionner le monde du transport agricole

Location de jets privés

depuis 1991

7500

appareils disponibles

20 000

vols assurés

95 000+

passagers

Le Volodrone a été imaginé par la start-up allemande, Volocopter, connu pour ses taxis volants.

Dévoilé en octobre 2019 par l’entreprise, il se distingue ainsi de ses deux confrères, le VoloCity et le VoloConnect, tous deux spécialisés dans le transport de passagers. 

Ce dernier n’a pas pour objectif de déplacer des personnes, d’ailleurs, aucun siège n’est prévu. Il a été conçu pour réaliser des transports dans le secteur agricole pour desservir les lieux non accessibles par voies terrestres. Ainsi, son usage se destine au marché du B2B, et plus particulièrement, aux professionnels dans le domaine de l’industrie.

Aujourd’hui, Volocopter espère obtenir une certification européenne (EAFA), dans les années à venir pour continuer le développement de son drone.

Credit photo : @Volocopter

 

Des capacités étonnantes pour un drone 

 

Cet appareil dispose de caractéristiques intéressantes, qui lui accordent une belle perspective d’avenir. 

Avec le VoloDrone, il sera possible de transporter une charge allant jusqu’à 200 kilos. Les fournitures pourront être contenues dans un filet, flottant en dessous de la structure du drone, ou sous forme de container. Sa force offre donc de larges perspectives d’actions avec une autonomie de 40 kilomètres. Malgré le fait que ce soit un drone, son envergure est importante.

Credit photo : @Volocopter

 

La particularité de la firme allemande VoloConnect, vis-à-vis de ses concurrents, repose dans la volonté de proposer des engins volants électriques. Ainsi, en plus de sa portée environnementale, il permet également d’agir en toute discrétion puisqu’il est silencieux. Les zones survolées ne subiront pas de nuisances sonores, malgré la présence de plusieurs moteurs, 18 au total.

 

De plus, l’absence de pilote est un avantage considérable. Combiné à ses belles capacités, le VoloDrone a tout pour repousser les limites des transports classiques, tout en évitant leurs désagréments.

 

 

Un drone aux multiples usages 

 

Ce drone offre plusieurs possibilités d’emplois. 

Dans un premier temps, il peut être utilisé pour répondre à une demande urgente comme une livraison médicale. Le colis sera livré rapidement et en tout sécurité. Cela peut également concerner des livraisons plus lourdes, grâce à sa charge maximale de 200 kilos.

Pour continuer, sa rapidité peut être mise à contribution pour répondre à un service public comme le déploiement d’aide humanitaire et dont les routes terrestres ne sont pas disponibles.

De plus, ces drones peuvent servir en support lors de la construction d’infrastructures. En effet, la charge est optimale pour la réalisation d’opérations sur un chantier, permettant ainsi de faciliter de nombreuses tâches.

Pour finir, le VoloDrone peut jouer un rôle majeur dans l’agriculture et la foresterie, en permettant de diffuser régulièrement toutes sortes de semences, mais également en offrant une vitesse de déplacement conséquente, au-dessus de terrains, souvent de grandes tailles.

 

Credit photo : @Volocopter

 

 

Le Volodrone, un appareil poursuivant son développement 

 

Après un premier vol d’essai en octobre 2019, le VoloDrone est actuellement en test actif avec son partenaire, DB Schenker. Spécialisée dans la logistique, cette entreprise joue un rôle important dans le développement du drone.

Souvent imaginée comme un moyen de livraison dans les derniers kilomètres, la vision de la start-up allemande est tout autre. Pour eux, le drone sera un moyen de transport, pouvant être indépendant et remplacer les transports classiques (camion, voiture, etc …). Ainsi, il ne sera pas seulement utilisé en tant que complément pour réaliser un court trajet. De même, Amazon se penche également sur ce mode de livraison depuis quelques années, pour révolutionner la livraison à domicile.

Par ailleurs, les deux sociétés ont annoncé le 1er juillet 2021, la réalisation du premier plan pour les opérations du drone. Cette avancée est considérable et affirme la preuve de concept statique (PoC). Les deux partenaires vont plus loin en développant un réseau logistique propice à l’évolution du drone mais aussi, de tous les appareils Volocopter.

L’objectif final reste la commercialisation du VoloDrone pour des fins professionnelles.

Volocopter espère obtenir la certification de l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (EASA) d’ici 2023. Un autre appareil de l’entreprise l’a obtenu en juillet 2021, il s’agit du taxi volant, le Volocity. Cela permet d’aller plus loin dans les phases de développement de l’appareil, en lui octroyant le train de réaliser des vols d’essai sous certaines conditions.

Sans certification, le développement du VoloDrone est donc limité, de par les réglementations en vigueur pour réguler la circulation des drones.

 

La firme allemande va plus loin en s’associant à CAE, une entreprise dédiée à la formation aéronautique. Cette collaboration doit permettre de former et certifier des pilotes grâce à un programme prévu spécialement pour l’occasion. Ainsi, l’entreprise disposera d’une main d’œuvre de pilotes, déjà prête pour le futur. 

 

Concernant, la commercialisation, aucune date officielle n’est prévue pour l’instant, bien que de nombreux accords soient instaurés avec plusieurs leaders mondiaux comme les aéroports de Paris. L’entreprise envisage de proposer ses services dans plusieurs villes d’ici les cinq prochaines années.

 

Nos experts aériens sont à votre écoute 24h/24 et 7 jours sur 7 pour votre vol privé au +33 (0) 1 44 09 91 82. N’hésitez pas à vous rendre sur notre devis en ligne pour obtenir une estimation de prix de votre vol privé.