Accueil » Coronavirus : Comment l’aviation d’affaires s’adapte-t-elle ? 

Coronavirus : Comment l’aviation d’affaires s’adapte-t-elle ? 

Location de jets privés

depuis 1991

7500

appareils disponibles

20 000

vols assurés

95 000+

passagers

L’épidémie du coronavirus covid-19 a un impact considérable sur le trafic aérien mondial. Les compagnies aériennes commerciales sont à l’arrêt et font face à une crise sans précédent. L’aviation d’affaires est tout aussi impactée mais s’est néanmoins adaptée pour continuer ses opérations.

Le jet privé : la meilleure solution pour se protéger 

Les avions de lignes à l’espace clos et les terminaux bondés des aéroports sont à éviter pendant l’épidémie. Le jet privé est devenu la solution idéale pour se déplacer en toute sécurité.
Les compagnies aériennes d’avions d’affaires et les terminaux privés ont tous adopté de nouvelles mesures d’hygiène pour pouvoir continuer à transporter des passagers en toute sécurité. Le personnel a aussi été formé pour apprendre à reconnaître des symptômes et savoir réagir.
De plus, étant donné que toutes les compagnies aériennes ont cessé d’opérer leurs lignes commerciales, l’aviation d’affaires semble devenir la dernière solution possible pour se déplacer en avion. 

Les acteurs de l’aviation d’affaires ont adapté leur activité 

L’épidémie du coronavirus covid-19 révèle le rôle important que peuvent jouer les jets privés en temps de crise. Les acteurs de l’aviation d’affaires se sont tous mobilisés pour participer à la lutte contre la pandémie.
Les jets privés qui disposent d’une porte assez large peuvent être aménagés en air ambulance pour transporter des patients. Le Piaggio P180 Avanti, par exemple, réalise beaucoup de vols d’évacuation sanitaire en France et en Europe depuis le début de la crise.
Les jets privés sont aussi une solution pour les personnes qui seraient coincées à l’étranger à cause de la fermeture des frontières et de la diminution de l’offre de vols de ligne. AEROAFFAIRES a notamment permis le rapatriement de ressortissants bloqués à l’Île Maurice et à Saint-Barthélemy.
Enfin, l’aviation sur-mesure permet d’acheminer du matériel médical rapidement et au plus près de sa destination. Alors que les compagnies internationales de transport de fret réalisent essentiellement des vols réguliers sur de grandes plateformes de fret, l’aviation sur-mesure permet d’acheminer des marchandises sur des petits aéroports régionaux.
Certains jets privés qui disposent de porte cargo ont pu être aménagés pour transporter du matériel médical. AEROAFFAIRES a notamment fait acheminer des ambulances en avion depuis l’Inde. 

Des annulations en partie compensées par de nouvelles réservations 

Une forte hausse des réservations a eu lieu fin février et début mars. Cette hausse s’explique notamment par des demandes de rapatriement en urgence au moment où les pays du monde entier fermaient leurs frontières.
La demande pour des vols sanitaires est aussi croissante. L’affrètement d’avions médicalisés permet de désaturer certains hôpitaux. La demande en avions cargo est aussi très importante. Les pays du monde entier font acheminer du matériel médical. Le besoin en transport de fret par voie aérienne n’a jamais été aussi important.
Néanmoins, le secteur subit aussi beaucoup d’annulations. Beaucoup d’entreprises ont annulé leurs déplacements professionnels. Des touristes fortunés ont annulé leurs vacances. Et les équipes sportives qui devaient se déplacer pour faire des rencontres ont aussi dû y renoncer. 

Location Pilatus PC24 EVASAN Médical Air AmbulanceL’intérieur médicalisé d’un Pilatus PC24. ©Pilatus

Des règles changeantes qui rendent difficile la planification des vols 

Les États, les autorités de réglementation du transport aérien et les aéroports font régulièrement évoluer leurs règles. Il est plus difficile que d’habitude d’obtenir des autorisations de vol pour les courtiers aériens.
De plus, les règles sont différentes d’un pays à l’autre. Par exemple, certains pays Européens interdisent l’arrivée sur leur territoire de passagers en provenance de la France, comme la Bulgarie et la Suisse.
Généralement, pour pouvoir se déplacer en jet privé, il faut pouvoir justifier d’avoir son domicile principal à la destination, ne pas être contaminé par le covid-19, ou disposer d’une autorisation particulière comme le fait d’être médecin. 

Des aéroports fermés mais toujours disponibles 

Nombre d’aéroports ont décidé de fermer leurs portes et d’interdire le trafic commercial par mesure de sécurité. Cependant, la majorité d’entre eux restent disponibles pour les vols liés au transport médical de patients ou au transport de fret.
L’aéroport de Paris-Orly, par exemple, est désormais fermé aux passagers mais continue d’accueillir des jets privés pour le transfert de patients. L’aéroport de Paris-Vatry est lui devenu une plateforme centrale dans l’acheminement de fret depuis le début de la crise. Il a notamment accueilli le dimanche 19 avril le plus gros avion de transport de fret au monde, l’Antonov An-225. Celui-ci, affrété par une société privée, a permis d’apporter plus de 150 tonnes de matériel médical dont 8 millions de masques. 

L’aviation d’affaires rebondira après l’épidémie 

L’aviation d’affaires est impactée par cette pandémie comme tous les secteurs d’activité. Elle a cependant réussi à s’adapter et participe aujourd’hui fortement à l’effort mené pour stopper le coronavirus covid-19.
La flexibilité du secteur du vol sur-mesure lui permettra de rebondir après la crise. Les jets privés contribueront à la relance de l’activité économique mondiale. Les entreprises et les hauts-dirigeants auront besoin de se déplacer plus qu’avant la crise. Et le jet privé sera plus que jamais une solution pour se déplacer en toute sécurité.