Accueil » Avion Turbopropulseur : Comment ça fonctionne ?

Avion Turbopropulseur : Comment ça fonctionne ?

VOTRE DEVIS EN LIGNE

Location de jets privés

depuis 1991

7500

appareils disponibles

20 000

vols assurés

95 000+

passagers

Vous souhaitez affréter un turbopropulseur ? AEROAFFAIRES vous fait découvrir les avantages et les inconvénients de ces avions si spécifiques.

L’aviation d’affaires propose deux motorisations d’avion : les jets privés à réacteur et les avions privés turbopropulseurs. La distinction entre ces 2 appareils n’est pas toujours évidente, pourtant elle est essentielle. Vous devez définir vos besoins et vos envies pour faire votre choix.

Le turbopropulseur est un appareil très méconnu, raison pour laquelle nous allons vous donner toutes les précisions nécessaires pour l’affrètement de votre avion à turbopropulsion.

Qu’est-ce qu’un turbopropulseur ?

Aux États-Unis, en 1939, plusieurs ingénieurs innovèrent. Ils utilisèrent un nouveau mécanisme enclenchant la rotation des hélices : une turbine à gaz. Le 1er moteur turbopropulseur fut le Rolls-Royce Trent construit en 1945.

Aujourd’hui, un avion turbopropulseur est facilement reconnaissable grâce à ses hélices. Qu’elles soient au niveau des ailes ou sur le bec, les pales sont l’élément déterminant permettant le décollage de l’avion.

Comment fonctionne un turbopropulseur ?

La différence fondamentale entre un jet privé et un turbopropulseur est le fonctionnement du moteur.

Le passage de l’air dans le moteur est la clé de la mise en marche. L’air passe par les compresseurs puis la chambre de combustion. Le carburant est alors injecté et brûlé provoquant une augmentation de chaleur. Cela actionne la turbine ainsi que l’hélice. Plus l’air entre vite, plus la turbine tourne vite et propulse l’appareil. Les gaz d’échappements et l’énergie résiduelle non récupérée par les ailettes des turbines apportent une poussée supplémentaire.

 

Fonctionnement d’un moteur Turbopropulseur

Schéma montrant le fonctionnement d'un moteur turbopropulseur

 

Fonctionnement d’un moteur turboréacteur utilisé sur les jets privés

shéma montrant le fonctionnement d'un moteur réacteur

 

Ces 2 schémas illustrent parfaitement la différence de fonctionnement.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de la location d’un turbopropulseur ?

Aujourd’hui, cet appareil souffre de stéréotypes. Les passagers le considèrent comme un avion lent, ancien et inférieur à un jet privé. Les avions à hélices offrent pourtant des performances qu’aucun jet privé ne peut égaler.

 

Les avantages liés à la location d’un turbopropulseur

  • Versatilité : Les turbopropulseurs sont plus performants que les jets privés à l’atterrissage et au décollage. Les avions à hélice peuvent atterrir sur des pistes courtes (moins de 900 mètres) et sur tout type de revêtement (terre, herbe ou même sable). Cela leur donne accès à quasiment tous les aéroports (8 000 terrains dans le monde proposés par AEROAFFAIRES). Par exemple, si vous souhaitez vous rendre à Courchevel, vous ne pouvez atterrir qu’avec un turbopropulseur, les jets privés n’ont pas les autorisations requises pour se poser.

 

  • Couts diminués : Un turbopropulseur consomme moins de kérosène qu’un jet privé turboréacteur. De plus, les coûts d’exploitation des avions turbopropulseurs représentent souvent le dixième des coûts des avions turboréacteurs.

 

  • Courtes distances : les turbopropulseurs offrent une performance comparable aux jets privés très légers sur les courtes distances. Le turbopropulseur vol à une vitesse légèrement inférieure à celle des very light jet. En vitesse de croisière, cela donne 500 km/h en moyenne pour les avions à hélice contre 650 km/h en moyenne pour les jets privés ultra légers. Toutefois, le turbopropulseur peut voler à une altitude basse, gagnant du temps au décollage et à l’atterrissage et permettant un itinéraire plus court. Ainsi, le temps de vol est similaire : un vol Paris Le BourgetGenève en avion turbopropulsé durera aussi longtemps qu’un vol en jet privé léger, pour un coût inférieur.

 

  • Evacuation médicalisée : Les turbopropulseurs sont les avions les plus utilisés pour les évacuations sanitaires. Le Pilatus PC-12 offre des performances incomparables, essentiels pour la réalisation de vols médicaux. Cet appareil a accès à 2 500 aérodromes en Europe alors que les jets privés n’ont accès qu’à 1 500 pistes d’atterrissage. De plus, le Pilatus PC-12 est économique, possède une soute importante et la cabine est facilement modifiable pour répondre à des urgences médicales. L’appareil peut donc atterrir et décoller au plus proche de votre établissement médical et proposer un vol en toute sécurité grâce au transport d’appareils médicaux spécifiques.

 

  • Prix économique : Les turbopropulseurs sont des avions beaucoup plus économiques que les jets privés. Le Phenom 100, incontournable de la catégorie des jets privés ultra légers, est disponible à la location pour 2 300 euros par heure. Le Pilatus PC-12, best-seller des turbopropulseurs est accessible pour un prix de 1 400 euros par heure. Pour les vols courtes distances, louer un avion turbopropulsé se révèlera beaucoup plus rentable.

 

  • Fret aérien : les avions turbopropulseurs sont l’outil idéal afin de répondre à une demande de fret aérien. Ces appareils économique, avec un intérieur facilement modulables et capables d’atterrir dans des endroits spécifiques sont très appréciés pour le fret aérien.

 

Les limites liées à l’affrètement d’un turbopropulseur

  • Vitesse de vol : Seul les avions ne dépassant pas les 700Km/h sont équipés d’un moteur turbopropulsé. La vitesse de l’air frappant les hélices provoque des ondes de choc transsoniques. Par exemple, à 800km/h, le tiers de la longueur des pales est touché. Cela qui diminue l’efficacité de l’avion de 50% rendant le vol impossible.

 

  • Confort de certains appareils : Les turbopropulseurs se modernisent. Les nouveaux appareils sur le marché à l’image du Pilatus PC-12 NGX proposent désormais un confort presque similaire à celui d’un jet privé. Cependant, la majorité des avions à hélice souffrent de problèmes d’insonorisation et d’un manque d’outil high-tech à bord.

 

Cabine du nouveau jet privé Pilatus PC12 NGXIntérieur du Pilatus PC-12 NGX

 

Quels sont les turbopropulseurs les plus loués ?

Les appareils présentés ci-dessous sont disponibles en location avec AEROAFFAIRES. Lorsque vous louez un avion auprès d’un courtier ou d’une compagnie aérienne, les règles stricts du transport public de passagers doivent-être respectées. Les compagnies aériennes disposent d’un certificat de transporteur aérien (CTA). Cet agrément assure aux passagers un avion en parfait état et des pilotes qualifiés. Le CTA garantit un niveau de maintenance élevé sur les avions et un suivi strict des qualifications pilotes.

Pour les turbopropulseur, une règle fondamentale s’ajoute : « deux moteurs, deux pilotes ». Ainsi, tous les avions disponibles à la location par les compagnies aériennes et les courtiers doivent être bi-moteur (à l’exception du Pilatus PC-12 et du TBM 850) afin d’avoir un second moteur en cas de panne. Il est essentiel de comprendre l’interêt du CTA pour faire la distinction entre les appareils proposés par les courtiers et les avions de tourisme proposés par les compagnies de coavionnage.

Pilatus PC-12, l’avion turbopropulsé le plus moderne

Véritable couteau suisse de l’aviation d’affaires, le Pilatus PC-12 répond à toutes les exigences d’une clientèle fortunée. Bijou technologique, cet appareil est également un accomplissement en terme de design et de confort. Intérieur en cuire repensé par BMW Design Work, Wifi, système de climatisation dernière génération, nuisances sonores diminuées, vitesse de vol augmentée et distance de décollage record (seulement 750 mètres), le Pilatus PC-12 NGX est le turbopropulseur incontournable du marché.

Exemple de prix:

Paris – Saint Tropez à partir de 8 500 euros pour 7 passagers

Nouveau jet privé Pilatus PC12 NGX au parking

 

Piaggio Avanti, turbopropulseur le plus rapide

Surnommé la Ferrari des airs, le Piaggio Avanti P 180 est comparable à un jet privé : confortable, spacieux et rapide. Sa vitesse de croisière de 700 km/h est un record pour un turbopropulseur. De plus, les larges hublots, la hauteur plafond de 175 centimètres, le silence à bord et le design intérieur lui permettent de rivaliser avec les meilleurs jets privés légers.

Exemple de prix;

Genève – Nice à partir de 5 500 euros pour 7 passagers

piaggio avanti sur la piste de décollage

 

King Air C90 GT, avion à hélices le plus utilisé

Le King Air fait partie des avions les plus appréciés à la location. Son intérieur luxueux est parfaitement organisé. Il possède une cabine 50% plus grande que celle des jets privés légers. Et un espace soute accessible depuis la cabine.  Le rayon d’action de cet avion est de 1 700 kilomètres avec une vitesse moyenne de 400 km/h ce qui en fait l’appareil idéal pour des vols courtes distances.

Exemple de prix

Londres – Amsterdam à partir de 6 500 euros pour 7 passagers

 

Beechcraft 1900 D, pour les vols de groupe de moins de 20 personnes

Pouvant accueillir 19 passagers, le Beechcraft 1900 D est l’appareil idéal pour les vols de lignes nationaux. Il est l’un des seuls appareils sur le marché capable de transporter plus de 15 passagers et pouvant atterrir sur des pistes courtes. De plus, la cabine de l’avion est modifiable afin d’accueillir jusqu’à 6 civières pour une evacuation sanitaire. Le fret aérien est également possible avec ce turbopropulseur.

Exemple de prix

Paris  –  Cardiff à partir de 11 500 euros pour 18 passagers

beech 1900 sur la piste d'atterrissage

 

Fokker 50, pour les vols de plus de 20 personnes

Avion de ligne pouvant transporter jusqu’à 50 passagers, le Fokker 50 répond parfaitement aux besoins de transport de groupe et d’équipes sportives. Cet appareil propose des conditions de vol optimales avec des hublots de grande taille et une hauteur cabine de 1,97 mètres. De plus, l’intérieur de l’avion peut-être transformé en configuration VIP pour proposer une experience de vol exclusive aux passagers.

Exemple de prix

Bruxelles  –  Nice à partir de 35 500 euros pour 49 passagers

 

Vulcanair Aviator TP 600, pour les vols en montagne

Doté de technologies de vol dernière génération, le Vulcanair TP 600 est l’un des appareils les plus performants de sa catégorie. Ces turbines Rolls-Royce permettent à l’avion d’atterrir et de décoller sur des pistes très courtes. Cet avion est, avec le Vulcanair P68, le seul turbopropulseur à avoir les autorisations nécessaires pour atterrir à Courchevel en transport public.

Louer un Vulcanair Aviator TP 600 entre Paris et Courchevel à partir de 7 500 euros

vulcanair aviator sur la piste de courchevel

 

Conclusion

Les turbopropulseurs sont les appareils parfaits pour des courtes distances (Paris-Genève ou encore Nice-Milan). Il faut avant tout bien définir vos besoins. Si les coûts et la flexibilité d’atterrissage/de décollage l’emportent sur des exigences de vitesse et de confort, les avions turbopropulsés vous satisferont parfaitement. Sans oublier que certains appareils à hélices proposent un confort identique à celui d’un jet privé.

 

Affrétez un turbopropulseur avec AEROAFFAIRES, nous experts aériens répondent à toutes vos demandes 24/7 au +33 (0) 1 44 09 91 82