Accessibilité des personnes à mobilité réduite en jet privé

Location de jets privés
depuis 1991

8500
appareils disponibles

35 000
vols assurés

100 000+
passagers

4,9/5
satisfaction client

100%
Compensation carbone

Quand on est une personne valide on ne se pose pas la question de l’accessibilité des endroits que l’on fréquente. De même pour les transports. Prendre un train, un taxi ou l’avion. Toutes ces choses semblent simples et sans difficultés mais qu’en est-il pour les personnes à mobilité réduite, en particulier dans notre cas, à bord d’un jet privé, l’accessibilité est-elle simple ou complexe ?

 

Accessibilité des handicapés en jet privé

 

L’accessibilité des PMR à bord d’un avion

 

Nous faisons les choses sans vraiment nous poser de questions mais pour quelqu’un qui a un handicap c’est différent. Prendre un transport est une organisation et un challenge qui peut être stressant.

La réservation quand on a un handicap

 

Aujourd’hui via les applications et sites internet il est facile d’avoir accès aux billets. Pour la réservation d’un jet privé c’est la même chose en plus de pouvoir avoir accès à un service premium qui réduit le stress et les difficultés.

En fonction du handicap, l’organisation est différente. Une personne sourde aura moins de difficulté à monter à bord d’un avion qu’un tétraplégique.

Pour une personne en situation de handicap qui possède encore une certaine autonomie comme une personne sourde ou muette, la réservation se fait comme une personne valide. S’il le souhaite, il peut bénéficier d’une aide pour l’aider à prendre son vol.

Pour les personnes en situation de handicap majeur qui ne leur donne pas d’autonomie suffisante pour se déplacer seule ou sans assistance, c’est différent. La compagnie doit être au fait de la situation et avoir les informations nécessaires à la condition du passager.

Le type de handicap

 

Pour les personnes dont le handicap implique qu’ils utilisent une chaise roulante Il existe un classement pour les compagnies aériennes :

  • WCHR : passager à handicap réduit, capable de marcher sur de courtes distances et de monter des escaliers. Leurs déplacements sont assurés en chaise roulante dans l’aéroport.
  • WCHS : passager à handicap moyen capable de marcher sur de courtes distances. Leurs déplacements sont assurés en chaise roulante jusqu’à l’entrée dans l’avion.
  • WCHC : passager à handicap important, dans l’incapacité de marcher. Leurs déplacements sont assurés en chaise roulante jusqu’au siège dans l’avion.

Source : handicap-info

Le transport d’une personne à mobilité réduite implique avant la montée à bord que le service médical de chaque compagnie aérienne soit d’accord après la remise d’un formulaire international, l’INCAD.

Pendant la réservation, il convient d’indiquer la situation du passager à mobilité réduite. Heureusement dans la majorité des cas, les personnes à mobilité réduite bénéficient d’une assistance.

Accessibilité des handicapés en jet privé

 

Voyager à bord d’un jet privé quand on est une personne à mobilité réduite

Les avantages du jet privé pour une PMR

 

L’avantage du jet privé quand on a un handicap c’est le confort et la facilité d’accès. La personnalisation du service de l’aviation d’affaires est idéal dans cette situation.

Par conséquent quand on sollicite l’aviation privée c’est d’abord être sûr de :

  • Arriver à l’heure et moins beaucoup moins de retards.
  • Passer très peu de temps entre l’arrivée dans l’aéroport et l’embarquement.
  • Bénéficier d’un service optimal qui répond d’autant plus à vos attentes.
  • Moins de stress et de fatigue.

 

L’embarquement en Jet privé

 

Le but quand on transporte une personne en situation de handicap, c’est que la distance entre le jet privé et le lieu d’arrivé soit courte. On sollicite parfois du personnel en plus pour aider le passager à embarquer. Souvent dans les petit aérodrome se sont les pompier qui aident au transport du passager. Ainsi, quand le passager sort de son fauteuil pour s’installer, il y a quelqu’un pour l’aider et ne pas rendre ce moment difficile.

Quand le handicap permet au passager de se tenir debout pendant un temps limité, il y a une rampe à disposition pour l’aider, en plus du personnel. L’utilisation d’une plateforme est possible pour faire embarquer le passager. Une formation des aidants dans les FBO, délivre les compétences nécessaires à ce type d’évènements.

Le transport de fauteuil roulant éléctrique

 

Cependant pour certains engins assez petits, le transport d’un fauteuil roulant n’est pas possible. Le mieux c’est d’opter pour des modèles plus grands et dont le transport de fauteuils roulant est facile. Comme pour le Dassault Falcon 900X, le Cessna Citation Latitude, le Ceessna Citation Cj3, le Legacy 500 et le Challenger 300.

De plus, en fonction du fauteuil roulant il y a certains facteurs à considérer. Par exemple, pour le transport d’un fauteuil électrique, le transport de la batterie est impossible. Contrairement dans le cadre d’un vol en avion de ligne, il n’y a pas de soute pour séparer la batterie du reste de l’avion. C’est un composant dangereux, trop puissant pour le transport. Le transport du fauteuil électrique est donc impossible.

De même, quand on est en fauteuil roulant à part si l’avion a des fonctions spécifiques, il faut en sortir pour être sur un siège et être attaché dans le respect des normes de sécurité de base. Bien évidemment la compagnie entrepose votre fauteuil dans un endroit sûr. Enfin, si vous êtes dans ce cas, n’hésitez pas à contacter la compagnie avec qui vous voyagez pour en savoir plus. Aussi, si vous voyagez avec un courtier comme AEROAFFAIRES, il disposera des informations que vous recherchez.

 

Chez AEROAFFAIRES, nous sommes à votre disposition et sommes en capacité de répondre à toutes vos questions dans le cadre d’un vol en jet privé. Pour toute demande de charter, contactez-nous au + 33 (0) 1 44 09 91 82, par e-mail : charter@aeroaffaires.com ou remplissez notre devis en ligne. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.