Pourquoi et comment fonctionne le système de ventilation dans les avions ?

Location de jets privés

depuis 1991

7500

appareils disponibles

20 000

vols assurés

95 000+

passagers

Lorsque l’on s’apprête à voyager en avion, on prend souvent un pull pour le trajet, en prévision. L’habitacle de ce dernier est toujours climatisé, très fraîchement. Ainsi, pour éviter de tomber malade, on se couvre, surtout lorsque l’on rentre d’une destination estivale. 

Mais pourquoi l’intérieur est tant climatisé ?

Mauvaise nouvelle, les températures ne grimperont pas à l’intérieur. Malgré le risque de s’enrhumer, cette ventilation est pourtant nécessaire pour la santé de tous.

Paradoxalement, elle nous évite de tomber plus gravement malade, en empêchant la propagation des microbes dans la cabine.

De plus, le système de climatisation permet de garder une température constante sans qu’elle augmente, pour limiter les risques d’hypoxie chez les passagers.

 

Crédit photo : @Gulfstream

Pourquoi garde-t-on la climatisation dans les avions durant les vols ?

 

Le système de climatisation permet de régénérer l’air dans la cabine. 

À l’origine, les premiers vols commerciaux étaient totalement aérés, mais progressivement, cette habitude s’est perdue. En effet, cette action est coûteuse, puisqu’elle consomme beaucoup de carburant. 

Cependant, il est toujours important d’aérer l’habitacle puisque la présence de plusieurs personnes dans un petit espace concentre des rejets de dioxyde de carbone. 

 

Malgré les désagréments causés par la ventilation (froid, risque de s’enrhumer ou encore le bruit), il ne faut pas la couper car, en vérité, elle nous empêche de tomber malade. En effet, la climatisation limite la propagation de maladies infectieuses en empêchant le développement des microbes. En effet, l’air est régénéré et filtré, permettant aux passagers de profiter d’une air de qualité.

Pour continuer, certaines personnes sont davantage sensibles à la chaleur et à la pression dans les airs et peuvent donc être victime d’hypoxie. Maintenir, une température fraîche, permet donc de limiter les risques de malaises dans les airs, ce qu’il sera compliqué à gérer pour une équipe en plein vol.

 

 

Comment marche le système de ventilation ?

 

Le nombre de zones de climatisation diffère selon la taille de l’avion et le type de l’appareil. En effet, plus le vol est long, plus le dispositif de ventilation est important. 

L’air passant les ventilations est filtré par le système HEPA (Haute Efficacité pour les Particules Aériennes), éliminant ainsi plus de 99% des particules tels que les microbes ou virus. 

Très puissant, l’air de la cabine est donc recyclé, en moyenne, toutes les trois minutes. En effet, 10 à 50% de l’air passe par le système 20 à 30 fois et ceci, toutes les heures.

Depuis les années 80, les avions en sont équipés.

Initialement utilisée lorsque la cigarette était autorisée à bord, la climatisation avait également l’objectif de proposer une meilleure qualité d’air pour les passagers. De plus, l’air étant naturellement sec, la climatisation permet de l’humidifier, créant une barrière invisible pour empêcher les bactéries.

Crédit photo : @Cessna

 

La climatisation propage-t-il le COVID-19 ?

 

Un système de ventilation efficace permet d’éviter la propagation du virus. En effet, le risque est extrêmement faible puisque la qualité de l’air est proche de celle dans un milieu hospitalier. 99,95% des particules sont donc filtrées grâce à la technologie HEPA, dont le virus du SARS-CoV-2, responsable du COVID-19.

Même si le risque de contamination est faible, quelques cas ont été recensés lors de vols dû à la promiscuité entre les personnes.

Ces contaminations sont causées par le fait que certains des passagers ne portaient pas le masque, mais également à un moment où la ventilation a été coupée durant une escale. 

Ainsi, lorsque le système de ventilation est en marche, le risque de contamination est très faible. Ainsi, le port du masque est obligatoire à bord des avions et le renforcement des gestes barrières.

 

Face à la propagation du COVID-19, le jet privé apparaît comme une solution pour éviter toute contamination

 

La pandémie a suspendu l’activité en 2020 et l’a fortement ralentie en 2021.

L’aviation commerciale a été durement touchée, à l’inverse de l’aviation privée, qui a vu son activité, augmenté de 20%. En effet, de nombreuses raisons ont poussé certains particuliers à se tourner vers cette option. Affréter un jet privé est soumis aux mêmes règles que pour un vol commercial.

Tout d’abord, des services ont pu être développés, à l’instar des rapatriements sanitaires.

Pour continuer, les jets privés offrent d’autres avantages, par rapport au COVID-19. Le nombre de personnes à bord est beaucoup plus faible que sur un vol commercial, mais surtout, les passagers se connaissent entre eux. De plus, toutes les mesures sont prises pour éviter la propagation du virus (désinfection poussée, système de ventilation …) Ainsi, le risque de contamination est quasi-nul.

Pour finir, le jet privé offre toujours une grande flexibilité et un service personnalisé aux besoins des clients.

 

Nos experts aériens sont à votre écoute 24h/24 et 7 jours sur 7 pour votre vol privé au +33 (0) 1 44 09 91 82. N’hésitez pas à vous rendre sur notre devis en ligne pour obtenir une estimation de prix de votre vol privé.