Accueil » Devenir hôtesse de l’air

Devenir hôtesse de l’air

VOTRE DEVIS EN LIGNE

Location de jets privés

depuis 1991

7500

appareils disponibles

20 000

vols assurés

95 000+

passagers

Devenir hôtesse de l’air

Vous rêvez de devenir hôtesse de l’air et ne savez pas par où commencer ? Où vous désirez tout simplement en apprendre plus sur ce métier, savoir s’il pourrait vous correspondre ? Poursuivez votre lecture car vous êtes sur la bonne page.

Les hôtesses de l’air et stewards, communément appelé Personnel Navigant Commercial (PNC) ou cabin crew, sont avant tout responsables du confort et de la sécurité des passagers.

Les PNC ont deux missions principales : une mission de sécurité/secourisme et une mission commerciale. Concrètement, une hôtesse de l’air est chargée :

  • de vérifier en amont le fonctionnement du matériel de cabine (masques, gilets, toboggans)
  • d’accueillir les passagers et de les installer
  • de présenter les mesures de sécurité
  • de veiller au respect des consignes
  • d’assurer la distribution des en-cas, boissons et repas
  • de s’occuper de la vente de produits additionnels et de la gestion des comptes
  • de répondre aux demandes des passagers
  • d’assurer la liaison avec le poste de pilotage

 

Pourquoi devenir hôtesse de l’air ?

Les PNC représentent la compagnie pour laquelle ils travaillent et doivent donc avoir un comportement irréprochable, un sens des responsabilités et du respect des règles. L’organisation, la capacité d’adaptation et la maîtrise de soi sont d’autres qualités appréciées.

Si vous vous demandez si ce métier est fait pour vous, réfléchissez à la façon dont vous interagissez avec les gens, si vous aimez être en contact avec différentes cultures, travailler en équipe ou communiquer en langue étrangère, par exemple. Une bonne hôtesse de l’air est en effet au service des passagers et doit être capable de répondre avec amabilité et patience à des demandes parfois délicates, ainsi que de rassurer les passagers en cas de problème. C’est en somme un métier humain et de service.

Enfin, contrairement à certaines idées reçues, hôtesse de l’air est un métier difficile, éprouvant physiquement et mentalement. Vous devrez être capable de rester plusieurs heures debout, de gérer le décalage horaire et parfois la solitude lors des escales. Concilier vie professionnelle et vie familiale n’est pas chose facile en ayant des horaires irréguliers. C’est en général un métier exercé par des passionnés, qui permet tout de même de beaucoup voyager.

Hôtesse dans avion
Source: Pixabay

 

Comment devenir hôtesse de l’air ?

Avant d’entamer toute procédure pour accéder à la formation, assurez-vous d’abord de remplir ces quelques conditions :

  • Vous avez plus de 18 ans
  • Vous avez obtenu votre baccalauréat
  • Vous parlez bien anglais (plus de 720 points au TOEFL)
  • Vous avez une bonne condition physique et savez nager
  • Vous n’avez pas de tatouage visible
  • Vous êtes en possession d’un passeport en cours de validité et d’un titre de séjour de plus de six mois pour les étrangers

Il est recommandé d’avoir validé deux années d’études supérieures avant d’entamer la formation, ainsi que de parler plusieurs langues. Les expériences en hôtellerie ou dans la vente sont par ailleurs grandement appréciées.

 

Une fois les pré-requis remplis, vous devez obtenir le Certificat d’Aptitude Médicale et surtout le CCA (Cabin Crew Attestation).

Vous devez dans un premier temps être déclaré apte physiquement et mentalement après avoir effectué la visite médicale obligatoire. Celle-ci comprend des examens complets et peut atteindre les 400 euros. En France, la première visite est à votre charge mais les suivantes, à effectuer tous les deux ans, seront à la charge de la compagnie pour laquelle vous travaillerez. Pour les compagnies anglo-saxonnes, asiatiques et du Moyen-Orient, la première visite médicale est prise en charge et est effectuée après avoir réussi le recrutement PNC.

En ce qui concerne la formation, elle est délivrée, en France, dans des écoles privées agrées par la DGAC (Direction générale de l’Aviation civile). Il n’est pas possible de passer les épreuves du CCA en candidat libre.

Les compagnies européennes et internationales dispensent quant à elles leurs propres formations et il n’y a pas besoin du CCA.

 

Comment se déroule la formation CCA ?

La formation se déroule en moins d’un an, de manière intensive. Elle dure environ cinq semaines, étalées sur quatre mois.

La formation théorique dure trois semaines. Elle porte sur les aspects techniques de l’avion, sur la réglementation, le secourisme (savoir reconnaître des cas médicaux et parfois les traiter), la sécurité (savoir agir en cas d’incendie, par exemple). Elle comprend également une partie sur la relation client et les facteurs humains (comment gérer le stress, la fatigue, etc). L’examen théorique national est proposé quatre fois par an.

La formation pratique dure une semaine et demie et commence une fois l’examen théorique validé. Elle comprend des mises en situation et apprend aux futures hôtesses à réagir vite en cas de problème ou de danger (savoir faire un massage cardiaque, savoir se servir d’un extincteur, etc). À la suite de cette formation, les stagiaires doivent participer à une journée d’examen.

Vous avez également la possibilité de passer pendant ou après le CCA le CQP PNC (Certificat de Qualification Professionnelle PNC). Il n’est pas obligatoire mais il permet de développer plus amplement vos compétences, particulièrement celles liées à la sûreté ou à la communication.

De plus, il est possible que la compagnie qui vous embauche vous fasse passer des formations complémentaires.

Hôtesse de l'air
Source: Pixabay

 

Et après ?

Vous aurez rarement le choix de la compagnie que vous allez intégrer après votre formation car toutes ne recrutent pas au même moment. Les compagnies aériennes françaises recrutent les PNC titulaires du CCA lors de journées de sélection, durant lesquelles elles leur font passer des tests écrits et des entretiens de personnalité.

Vos premiers vols seront probablement des court-courriers en classe économique, puis vous serez progressivement affecté sur des vols de plus longue durée et au service d’une clientèle plus exigeante.

Vous évoluerez au sein du métier en acquérant plus d’expérience et d’ancienneté. Vous pourrez être promu chef de cabine et encadrer une équipe, puis chef de cabine principal, instructeur et enfin chef PNC.

Quel est le salaire d’un PNC ?

Le salaire d’un PNC en début de carrière est d’environ 1 700 euros mensuels bruts. Il peut atteindre 4 700 euros hors prime pour un PNC expérimenté. Le nombre d’heures travaillées et les conditions de travail peuvent varier fortement d’une compagnie à l’autre.

 

Pour en savoir plus

  • Sachez que les conditions de poids et de taille minimale pour devenir hôtesse de l’air ne sont plus d’actualité en France. Pour des raisons pratiques, assurez-vous cependant d’être assez grande pour avoir accès aux bagages des passagers et aux équipements de l’appareil. Pour les compagnies internationales, les femmes doivent avoir une taille comprise entre 1m58 et 1m78.

 

  • Vous pouvez suivre des séances de coaching en parallèle de votre formation pour augmenter vos chances d’être recruté. Si vous n’avez pas votre baccalauréat, le coaching peut par exemple vous aider à passer le DAEU et vous permettre de poursuivre des études secondaires.

 

 

  • Vous pouvez également vous renseigner pour être PCB (Personnel Complémentaire de Bord) durant un été. Cela vous permet d’assister les hôtesses de l’air et de gagner un peu d’argent. Le recrutement est cependant très sélectif.