Un avion régional électrique scandinave prêt à décoller en 2026

Location de jets privés

depuis 1991

7500

appareils disponibles

20 000

vols assurés

95 000+

passagers

L’innovation dans le domaine de l’aviation électrique se renforce et notamment au sein de l’aviation d’affaires. En effet, plus petits, les jets privés devraient être les premiers à devenir 100% électriques. Actuellement, plusieurs acteurs, géants de l’aviation ou visionnaires, construisent les avions et jets privés électriques de demain. Parmi eux, le slovène Pipistrel et son avion biplace Alpha Electro, la start up israélienne et son prototype Alice prévu pour 2022 ou encore la collaboration entre Airbus, la RATP et le Groupe ADP pour le City Airbus, un taxi volant à quatre places.
Le 11 mars 2021, c’est l’aviateur Tecnam et le constructeur automobile Rolls Royce qui ont annoncé leur collaboration avec Widerøe, l’opérateur aérien scandinave le plus important. Leur but est de concevoir un avion électrique de transport régional pour 2026.

Un projet précurseur d’avion régional électrique pour l’aviation d’affaires

En 2019, Rolls Royce et Widerøe ont démarré un programme de recherche sur l’aviation durable. Ce programme de recherche avait pour but d’évaluer et de développer des concepts d’avions électriques. A terme, l’objectif de cette collaboration est de permettre à la compagnie aérienne norvégienne d’avoir le premier avion électrifié sur des vols réguliers intérieurs d’ici 2030.
Parallèlement, Widerøe a profité du partenariat de Rolls-Royce avec Tecnam pour mener à bien ce projet. Ainsi, Rolls-Royce apportera son expertise dans les systèmes d’alimentation et de propulsion. Tecnam s’occupera de la conception, de la fabrication et de la certification des aéronefs. Enfin, la compagnie aérienne scandinave veillera à ce que toutes les compétences et exigences d’une compagnie aérienne soient en place afin que tout soit opérationnel en 2026. 

 

 

Concernant la conception du P-Volt, l’avion électrique, elle est basée sur celle de l’avion Tecnam P2012 Traveller. Il s’agira donc d’un bimoteur électrique. Son utilisation sera principalement axée sur le marché norvégien des commuters, la catégorie des avions de transport régionaux de 19 places maximum. Cependant, l’avion devrait pouvoir accueillir 9 passagers maximum et possèderait un rayon d’action limité, inférieur à 300 kilomètres.

Avant la pandémie, Widerøe proposait environ 400 vols par jour à destination de 44 aéroports. De plus, 74 % des vols de l’opérateur aérien sont réalisés sur une distance inférieure à 275 km. Et, les vols les plus courts durent entre sept et quinze minutes.
En raison de sa topographie, la Norvège utilise donc principalement l’aviation pour des vols court et moyen-courriers. Avec ce projet d’avion électrique, le pays ambitionne de faire baisser ses émissions de 80% pour tous ses vols nationaux à l’horizon 2040.

 

Pourquoi ce développement est-il important pour l’aviation privée ?

L’environnement est un sujet au cœur de toutes les préoccupations, et notamment dans le secteur de l’aéronautique. En effet, l’aéronautique pèse entre 3 et 4% des émissions de gaz à effet de serre. Ce chiffre monte a plus de 14% dans le secteur des transports.

Mais, alors que l’automobile a pu réduire progressivement son impact environnemental grâce aux progrès technologiques, la tâche s’avère plus compliquée pour l’aéronautique.  En effet, malgré la constante évolution des technologies en matière de batteries et de moteurs électriques, il n’existe pas encore d’avion électrique capable de voler sur une longue distance avec un nombre important de passagers. Le principal frein à l’aviation électrique sont les batteries, trop lourdes et trop massives. Par exemple, pour équiper en batterie un avion commercial tel qu’un A320, qui transporte environ 150 passagers, il faudrait 150 tonnes de batterie. On est bien au-delà des 70 tonnes que pèse un avion au décollage avec des réservoirs pleins de kérosène. 

C’est pourquoi l’aviation électrique est un défi majeur pour l’aviation d’affaires. Les jets privés sont plus petits et transportent moins de passagers. En ce sens, il est vraisemblable qu’ils soient les premiers avions électriques utilisés pour des vols commerciaux. 

AEROAFFAIRES espère très vite pouvoir vous proposer la location des prochains avions électriques. En attendant, notre initiative SkyCo2 vous permet de compenser 100% des émissions de CO2 générées par vos en soutenant un projet de reforestation.

Nos experts aériens sont à votre écoute 24H/24 et 7 jours sur 7 pour votre vol privé au +33 (0) 1 44 09 91 82. N’hésitez pas à vous rendre sur notre devis en ligne pour obtenir une estimation de prix de votre vol privé.